Pollution de la Menoge

LA MENOGE ET SES RESTRICTIONS POUR 2012 – 2013 – 2014

Le 6 janvier 2012 a été organisée à Arthaz Pont-Notre-Dame une réunion à l’initiative de l’AAPPMA du Chablais Genevois et de la Fédération de pêche de la Haute Savoie à laquelle étaient présents Monsieur le Maire d’Arthaz, des élus des communes riveraines de la Menoge, des représentants d’Amicales de pêche ainsi que de nombreux pêcheurs.

Au cours de cette réunion, un exposé très élaboré a été projeté par Philippe Huchet, technicien de la fédération de pêche de la Haute-Savoie, sur les études réalisées et celles à suivre sur la Menoge après la pollution catastrophique de septembre 2010. Les pêcheurs ont ainsi pu se faire une idée du travail conséquent qui a été réalisé en 2011.

L’arrêté préfectoral du 8 décembre 2011 autorise pour 2012 la réouverture de la pêche dans la Menoge.

Des mesures de restrictions ont été prises afin de préserver tout le travail réalisé par l’AAPPMACG et la Fédération sur la Menoge :

LIMITATION DE CAPTURE :

2 POISSONS PAR JOUR ET PAR PÊCHEUR – TAILLE MINIMUM, 25 CM

nous comptons beaucoup sur le civisme des pêcheurs afin de respecter ces mesures car la Menoge est loin d’avoir retrouvé son cheptel d’avant la pollution et ceci malgré les 1100 truites, environ de tous âges, réintroduites dans le secteur pollué durant l’année 2011.

Des études complémentaires sont en cours et dureront jusqu’en 2014.

L’AAPPMA du Chablais Genevois ne manquera pas de faire connaître aux pêcheurs le suivi de ces études, soit par voie de presse soit en réunion publique. 

POLLUTION DE LA MENOGE EN 2011

un arrêté préfectoral avait été pris, je vous le cite :

Arrêté 2011              

portant interdiction de la pêche, de la consommation, de la commercialisation ainsi que de la cession à titre gratuit des espèces de poissons  sur la Menoge et une partie de ses affluents.

VU le règlement CE n° 1881/2006 de la Commission du 19 décembre 2006 modifié, portant fixation de teneurs maximales pour certains contaminants dans les denrées alimentaires ;

VU le code général des collectivités territoriales, notamment son article L2215-1 ; VU le code de la consommation, notamment ses articles L213-1 et suivants ; VU le code de la santé publique, notamment son article L1311-2 ; VU le décret n° 2004-374 du 29 avril 2004 modifié, relatif aux pouvoirs des préfets, à l’organisation et à l’action des services de l’État dans les régions et départements ; VU le décret du 11 novembre 2010 portant nomination de Monsieur Philippe DERUMIGNY, préfet, en qualité de préfet de la Haute-Savoie ; VU l’arrêté préfectoral relatif à l’ouverture et à la clôture de la pêche en 2011 ; CONSIDERANT qu’une pollution par un produit de traitement du bois a gravement affecté la rivière la Menoge, entrainant une forte mortalité de poissons et autres espèces présentes ; CONSIDERANT que le milieu piscicole a besoin  d’une quiétude maximale pour se reconstituer ; CONSIDERANT que la contamination des poissons survivants peut constituer un risque potentiel pour la santé humaine en cas de consommation réitérée de spécimens contaminés ; SUR proposition de Monsieur le Secrétaire général de la préfecture.

ARRETE

Article 1 : la pêche est interdite sur la totalité du cours de la rivière « la Menoge », de sa source à son confluent avec l’Arve.Sur les affluents et sous-affluents de la Menoge, la pêche demeure ouverte, mais la consommation, humaine et animale, la commercialisation et la cession à titre gracieux de tout poisson capturé sont interdites. Toutefois, cette interdiction ne s’applique pas :- sur le Foron de FILLINGES, en amont du pont-cadre sur la route de Boex à la RD12, commune de VIUZ-EN-SALLAZ ;- sur le Brevon de SAXEL, en amont de la buse de franchissement de la RD 20, à hauteur de Riondy, commune de BOEGE. Article 2 : ces interdictions revêtent un caractère permanent, jusqu’à ce qu’il soit établi par des analyses et/ou études complémentaires que ces mesures ne s’avèrent pas utiles à la reconstitution du milieu piscicole de la Menoge et/ou à la maîtrise du risque pour la santé publique. Article 3 : le présent arrêté peut être déféré devant le Tribunal Administratif de GRENOBLE dans le délai de deux mois suivant sa publication au recueil des actes administratifs de la Préfecture de Haute-Savoie. Article 4 : Monsieur le Secrétaire Général de la Préfecture de Haute-Savoie, Monsieur le Directeur Départemental des Territoires, Madame la Directrice Départementale de la Protection des Populations, Monsieur le Chef de la brigade de l’ONEMA (Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques) de la Haute-Savoie, Mesdames et Messieurs les Maires d’ARTHAZ-PONT-NOTRE-DAME, BOEGE, BOGEVE, BONNE-SUR-MENOGE, BURDIGNIN, CRANVES-SALES, FILLINGES, HABERE-LULLIN, HABERE-POCHE, LUCINGES, MARCELLAZ-EN-FAUCIGNY, PEILLONNEX, SAINT-ANDRE-DE-BOEGE, SAINT-JEAN-DE-THOLOME, SAXEL, LA TOUR, VETRAZ-MONTHOUX, VILLARD-SUR-BOEGE, VILLE-EN-SALLAZ, VIUZ-EN-SALLAZ, sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté, qui fera l’objet d’un affichage dans les communes et sera publié au recueil des actes administratifs de la Préfecture de Haute-Savoie ;

Ampliation de cet arrêté sera également adressée à :

Monsieur le Préfet de la région Rhône-Alpes, Préfet du Rhône, Préfet de la zone de défense sud-est, Coordonnateur de bassin Rhône-Méditerranée, Monsieur le Directeur régional de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement de la région Rhône-Alpes, Monsieur le Commandant du groupement de Gendarmerie départementale de la Haute-Savoie, Monsieur le Président de la Fédération Départementale des Pêcheurs de la Haute-Savoie.

LE PRÉFET,